Conclusion

Notre problématique était: "Comment les empreintes digitales témoignent-elles de l'identité quasi-infalsifiable d'un individu ?"

Nous avons d'abord choisi de présenter toute la ''vie'' ou tout le cheminement d'une empreinte digitale, de sa création jusqu'à son traitement par ordinateur. Après avoir étudié les caractéristiques de l'empreinte digitale, nous avons présenté tout ce cheminement sur ce site. 

Ainsi, nous pouvons conclure qu'au vu de notre étude, l'empreinte digitale est bien représentative de la quasi-infalsification d'une identité humaine. Le traitement par ordinateur renforce lui aussi la sécurité au niveau de l'empreinte, et la marge d'erreur est quasi-inexistante.

Cependant, il est important de préciser que rien n'est parfait, et que tout système a des faiblesses. Nous pouvons donc prouver que la biométrie, et les empreintes digitales peuvent être falsifiables, et facilement contournables. En effet un groupe de jeunes allemands a mis au point une méthode permettant de détourner le système à sécurité biométrique (voir la vidéo ci-dessous)

×